• Gilraen

🍂°°‱°Les chroniques d'Avalon°‱°°🍂

🍂°°‱°

Les chroniques d'Avalon°‱°°🍂

Bonsoir Ă  vous, amis d'Avalon. Je viens vers vous en ce 2 Novembre pour un petit texte sur la fĂȘte de Samhain qui se termine doucement.

C'est une fĂȘte importante et toujours assez chamboulante. Comment l'avez-vous vĂ©cue? Vos bagages trop lourdement chargĂ©s de l'annĂ©e qui vient de s'Ă©couler se sont-ils dĂ©tachĂ©s avec fracas? vous ont-ils laissĂ©s un mal de dos intenable de par le brusque allĂšgement ou, au contraire, vous ont-ils donnĂ©s des ailes par le soulagement et la lĂ©gĂšretĂ© d'avoir dĂ©tachĂ© les sangles et abandonnĂ© sur le bas cĂŽtĂ© du chemin de la vie ces malles pleines de peines, de douleurs, de ressentiments, de souffrances et de sentiments d'Ă©checs? Chacun vit diffĂ©remment Samhain
 Le 31 octobre est une nuit oĂč tout peut arriver. Le voile est si mince que l'on peut se surprendre soi-mĂȘme des capacitĂ©s que l'on possĂšde, de cette facultĂ© Ă  ressentir des choses fortes, enivrantes et puissantes si on fait confiance Ă  nos ressentis et notre intuition. C'est fou le nombre de poids qu'on accumule en une annĂ©e
 incroyable en faisant le bilan tout ce qu'on vit, souffre, rit, aime, rencontre, Ă©tonne, surprend
 c'est ça la magie de la vie. C'est bien de ne pas s'enfermer et s'ouvrir Ă  vivre tout ce que l'on doit vivre mĂȘme si c'est pas agrĂ©able. Essayons d'en tirer une leçon car mĂȘme la pire des histoires vĂ©cue, amĂšne une lumiĂšre sur une facette de nous. Mais, au moins une fois par annĂ©e, Ă  Samhain ou tout autre date importante pour vous au final, prenons le temps, un moment d'introspection. se regarder dans une glace avec honnĂȘtetĂ© et humilitĂ© et faire le tri dans tout ce vĂ©cu et toutes ces Ă©motions. Prendre le temps d'Ă©crire sur un papier, brĂ»ler dans la lumiĂšre d'une bougie parfumĂ©e d'herbes magiques et laissĂ© tout ces poids s'Ă©vaporer dans l'univers pour n'en garder que le meilleur.

Le 1 er Novembre est un moment de recueillement. AprĂšs avoir pris du temps pour soi, prenons du temps pour nos disparus. Parents, famille, amis et tout ces ĂȘtres qui nous on touchĂ©s, Ă©mus, fascinĂ©s, appris...recrĂ©ons ces moments de joie partagĂ©s avec eux de leur vivant et souvenons nous de tout ces fou rires. Leur temps parmis nous est rĂ©volu mais leur souvenir est si chaud et chaleureux que ce moment doit ĂȘtre un moment de joie.

Nous arrivons au terme de ce 2 Novembre. Jour festif pour célébrer cette année qui commence
 Les bagages ont été largués, nos aïeux ont été honorés, il est temps de reprendre le court de notre vie et le chemin que l'on suit se parsÚme de feuilles mortes, nous rappelant combien c'est agréable de se délester de l'inutile. Les feuilles ont été vivantes durant la saison chaude. Elles ont ombragées les terrasses, les parcs, ont nourrit des animaux, nous ont offerts un air pur et sain mais il est temps maintenant qu'elles se retirent, faisant place à la nudité de l'hiver. Nos bagages sont semblables à elles
 ils ont été utiles à un moment de notre vie mais lorsqu'ils deviennent un poids et sans vie, on doit les laisser partir. Ils nous restera d'eux de doux souvenirs mais pas le poids, on se souviendra de repas partagés entre amis à l'ombre d'un arbre et pas de la corvée de rùteau dans le jardin.

Du fond de ma chaumiĂšre, du fond de mon Ăźle, je vous souhaite une merveilleuse annĂ©e! CrĂ©ez de merveilleux souvenirs, fabriquez des bagages mĂȘme si ils sont lourd, dans un an vous leur rendrez leur libertĂ©!

Votre dévouée gilraen

7 vues0 commentaire